Le Tarn veut devenir le premier département sans perturbateurs endocriniens

1075
Le Tarn veut devenir le premier département sans perturbateurs endocriniens
Photo : Toulouse Infos

Le département du Tarn veut devenir à terme le premier département sans perturbateurs endocriniens. Le Conseil départemental signe aujourd’hui, jeudi 28 mars, la charte d’engagement « Villes & Territoires sans perturbateurs endocriniens ».

 

 

 

 

 

Cette charte est élaborée par l’association Réseau Environnement Santé (RES),qui a pour objectif de protéger la population et les écosystèmes de l’exposition aux perturbateurs endocriniens. Les collèges gérés par le département seront les premiers à supprimer les perturbateurs endocriniens.

 

À la cantine, la présence des produits biologiques va prendre de l’ampleur et, à terme, l’usage de matériels pour cuisiner et chauffer comportant des perturbateurs endocriniens sera interdit. L’idée serait que la commande publique donne envie aux industriels de s’engager. À terme, le département voudrait même une clause « sans perturbateurs » dans ces marchés publics.

 

 

 

Marie Bouisseren