Le Stade Toulousain escrime : « il faut venir s’amuser »

📁 Articles, Sport, Une 🕔23 mars 2019
Le Stade Toulousain escrime : « il faut venir s’amuser Crédit ; Stade Toulousain escrime/dr

Le Stade Toulousain escrime : « il faut venir s’amuser
Crédit ; Stade Toulousain escrime/dr

Créé en 2010, le Stade Toulousain escrime vous invite à venir vous amuser tout en vous entraînant. Avec de belles structures, et bien desservi par les transports en commun, le club accueille des escrimeurs et sabreurs de l’agglomération toulousaine depuis déjà neuf ans. 

 

 

 

 

Le Stade Toulousain escrime s’est d’abord appelé « SABRE31 », avant d’être officiellement autorisé à rejoindre, en 2014, les prestigieuses associations sportives du Stade Toulousain. Aux côtés des clubs de rugby et d’athlétisme ou de natation connus de tous, le club d’escrime a su se faire sa place au fil des années. Accueillant petits et grands, dès 6 ans, il vous permettra de pratiquer le sport en loisir comme en compétition de haut niveau. Les tireurs toulousains sont entraînés par le maître d’armes Fabrice Ginocchio. Anciennement entraîneur au club de Ramonville, de 1997 à 2010, il entraîne désormais les élèves du Stade Toulousain escrime depuis 2010. Médaillé en tant que professeur à de nombreuses reprises, ce dernier entraîne des athlètes telles que Charlotte Suchet, 7ème place au championnat de France en 2017, et Ana Laherrère, vice-championne de France pour la même saison.

 

Un sport rempli de valeurs : 

Le club de sabre se veut être une école de formation porteuse de valeurs de combativité, de rigueur, d’excellence, mais aussi et surtout convivialité. Philosophiquement, le respect de l’autre, le respect des règles et le courage sont des valeurs primordiales de l’escrime : les tireurs se saluent avant l’assaut, et une fois l’assaut terminé ils se remercient l’un-l’autre en se serrant la main. D’ailleurs si l’un des tireurs ne respecte pas cette règle en jetant par exemple son masque ou en ne saluant pas son adversaire, il risque une exclusion pour toute la saison. Physiquement, l’escrime exige et contribue à une grande souplesse, à l’acquisition de réflexes, à une flexibilité et à une rapidité dans tous les mouvements. La coordination inter-segmentaire, une grande force statique et explosive au niveau des membres inférieurs associés à de l’endurance, font de l’escrime de compétition l’une des activités sportives les plus éprouvantes. Le principal dans la discipline, selon Fabrice Ginocchio, c’est de s’amuser : « c’est un super sport, il faut avoir envie de venir pour travailler bien sûr, mais surtout pour avoir envie de s’amuser tout en apprenant le sport ».

 

 

 

Marie Bouisseren




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *