Accueil Articles Guy Novès devant les Prud’hommes à Toulouse

Guy Novès devant les Prud’hommes à Toulouse

Guy Novès devant les Prud’hommes à Toulouse cdr
Guy Novès devant les Prud’hommes à Toulouse cdr

Limogé de son poste de sélectionneur du XV de France, Guy Novés demande une indemnité de 2,9 millions d’euros à son ancien employeur, la FFR. Un licenciement  pour « faute grave » que l’ancien manager du Stade Toulousain conteste et qui sera jugé devant le tribunal toulousain des Prud’hommes ce jeudi 12 février 2019.

 

 

 

Débarqué par l’équipe Laporte au bout de 21 matchs, le coach français le plus titré avait été d’abord « embauché » par l’ancien président, Pierre Camou. Aujourd’hui, la nouvelle équipe à la tête de la FFR voudrait faire requalifier le contrat de CCD dont bénéficiait Guy Novès en CDI pour faire des économies et passer ainsi sous le régime de la loi Macron, un régime moins rémunérateur pour Novès devant les Prud’hommes.

 

Pour la FFR, dans un contexte économique et sportif difficile avec un déficit de 7,35 millions d’euros pour l’exercice 2017-2018 et des résultats au plus bas, ce jugement au Prud’hommes pourrait s’avérer un nouveau passage délicat.

 

Sans surprise, le 22mai denier, aucun accord n’avait été trouvé entre Guy Novès et la Fédération Française de Rugby en marge de l’audience de conciliation.

 

Alors que Bernard Laporte clamait haut et fort en 2017 qu’il conserverait son staff jusqu’à la Coupe du Monde de 2019, il a choisi une méthode plus forte qui pourrait coûter cher à la FFR au final.

Pierre-Jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Toulouse Infos, votre site d'information à Toulouse et en Occitanie.