Le TFC pas payé à Monaco

📁 Articles, Sport, Une 🕔04 février 2019
Le TFC pas payé à Monaco CYannick Faraut (OGC Nice Médias)/dr

Le TFC pas payé à Monaco
CYannick Faraut (OGC Nice Médias)/dr

Malgré une bonne prestation du côté du rocher, les Toulousains ont subi le réveil de Monaco qui n’avait plus gagné à domicile depuis de nombreux mois. Après l’ouverture du score de l’ASM, le TFC est revenu dans la partie et aurait pu partager les points si Gradel et Durmaz avait connu un peu de réussite.

 

 

 

 

Les dieux du football étaient bien de retour en principauté avec l’apport conséquent de Martins et de Fabfregas en tête de gondole. Jardim a su construire rapidement une équipe à nouveau solide et dans les cages Subasic a retrouvé la baraka.

 

Côté TFC, malgré de nombreuses absences, le banc a tenu la route sur le rocher et Jullien a retrouvé ses bonnes habitudes en s’imposant dans les airs, comme il aime tant le faire. Les Toulousains ont peut être perdu une seule bataille, celle du milieu magnifiquement orchestré par Golovin et Fabregas qui montent en puissance et qui redonnent de l’espoir à l’ASM. Sur les côtés le joueur de l’Athlético, Martins a donné le tournis à la défense violette, à ce rythme il va sans doute truster la place de meilleur passeur alors qu’il n’est arrivé qu’au mercato d’hiver.

 

En fin de partie, Durmaz sur une belle frappe trouvait le poteau du portier croate de l’ASM et Max- Alain Gradel buttait sur ce dernier sur une tête à bout portant. Le factuer chance avait choisi son camp et le TFC a poussé jusqu’au bout mais en vain.

 

A la sortie du match, le coach toulousain regrettait le manque d’ambition de son équipe « Nous sommes revenus dans le match après le deuxième but monégasque, avec des opportunités qui auraient pu nous permettre d’égaliser. On a manqué d’ambition ce soir. Mon équipe n’a pas montré ce qu’on attendait d’elle, avec certains joueurs en dessous de leur niveau. Nous n’avons pas assez cru en nos possibilités. On s’est libéré trop tard, quand notre adversaire a proposé un bloc plus bas ».

 

 

 

 

Pierre-Jean Gonzalez




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *