300 nouvelles places en crèche depuis janvier 2018

📁 Articles, Société, Une 🕔13 septembre 2018
300 nouvelles places en crèche depuis janvier 2018

300 nouvelles places en crèche depuis janvier 2018
cdr

Pour cette rentrée, la Mairie de Toulouse affiche 300 places nouvelles pour les bébés toulousains. Depuis janvier 2018, la Mairie de Toulouse compte 7 crèches. 139 places ont été créées dans les quartiers au Nord de Toulouse, 60 à Saint-Martin du Touch, ou encore 45 à Guilhermy/Saint Simon et 42 quartier Fontaine-Lestang. Sans compter l’extension de 13 places de la crèche du Grand Rond, plus une à Rangueil.

 

 

 

La rentrée est également marquée par un nouveau service proposé par les halte-garderies publiques. Depuis le 3 septembre, elles proposent aux familles des accueils adaptés à la journée, sur 4 jours par semaine avec repas, ce qui n’était pas le cas auparavant. Ce service répond aux attentes des parents et également aux besoins et à la qualité d’accueil des enfants.

 

Par ailleurs, depuis janvier 2018, de nombreux travaux ont été réalisés dans les crèches, établissements recevant des enfants de moins de 3 ans afin de continuer à accueillir les enfants et les agents dans des conditions de confort optimales. Ainsi, 283.000 euros ont été investis pour la mise en sécurité et 522.000 euros pour des travaux d’amélioration, de réaménagement et d’accessibilité.

 

« La démographie toulousaine, de tous les records, justifie un effort tout particulier en direction des Petits Toulousains que nous accueillons chaque année plus nombreux. C’est la raison pour laquelle nous misons tout à la fois sur l’Education et la Petite Enfance pour répondre aux attentes des jeunes parents. Ainsi sur la seule année 2018, nous aurons ouvert pas moins de 400 places en crèche et 9 établissements petite enfance, franchissant ainsi le cap des 900 places nouvelles depuis le début du mandat en 2014 » précise Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse.

 

 

 

La rédaction




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *