Violences au Mirail : deux policiers blessés et deux mineurs interpellés

📁 Articles, Société, Une 🕔11 août 2018
Violences au Mirail : deux policiers blessés et deux mineurs interpellés Photo : Toulouse infos

Violences au Mirail : deux policiers blessés et deux mineurs interpellés Photo : Toulouse infos

Les faits se sont déroulés ce jeudi 9 août aux alentours de 17h30. Des heurts ont éclaté dans le quartier du Mirail pendant une opération de contrôle de police. Une équipe de police patrouillait à pied dans le secteur du cheminement Auriacombe, à La Reynerie.

 

 

 

 

Quelques minutes plus tard, ils ont été pris à partie par un groupe d’individus qui leur lançaient des projectiles depuis les coursives de l’immeuble voisin. Plus tard dans la soirée, le même scénario s’est reproduit. Aux alentours de 22h30, une dizaine d’individus s’en est pris à nouveau à un équipage de police.

 

Pour sécuriser les lieux, les forces de l’ordre ont fait appel à des renforts pour intervenir. C’est alors que des violences éclatent et que deux policiers se sont blessés pendant l’intervention. Les policiers ont notamment fait usage de grenades lacrymogènes.

 

L’un d’eux a dû être transporté vers le Centre hospitalier par les sapeurs-pompiers, après avoir perdu connaissance. Victime d’un coup à la tête, le policier est polytraumatisé et a un arrêt de travail de dix jours. Deux mineurs de 17 ans ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat central de Toulouse. Ils sont connus défavorablement des services de police.

 

Unité SGP Occitanie a tenu à réagir après ces violences. Sur les réseaux sociaux, on peut y lire : « Unité SGP apporte son total soutien aux effectifs intervenants, lesquels assurent leur mission en tous lieux et toutes circonstances, cependant face au contexte d’impunité et d’une réponse judiciaire ni dissuasive ni significative, demande la plus grande sévérité et fermeté ».

 

 

 

Virginie Tsiao




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *