2 000 personnes évacuées d’un camping après une alerte à la bombe dans les Pyrénées-Orientales

📁 Articles, Société, Une 🕔11 août 2018
2 000 personnes évacuées d’un camping après une alerte à la bombe dans les Pyrénées-Orientales

2 000 personnes évacuées d’un camping après une alerte à la bombe dans les Pyrénées-Orientales

Un peu plus de 2 000 vacanciers d’un camping d’Argelès-sur-mer (Pyrénées-Orientales) ont été brièvement évacués à la suite d’une fausse alerte à la bombe ce mercredi 8 août. Tout est parti d’un coup de fil, reçu aux alentours de 15  heures, raconte L’Indépendant.

 

 

 

 

 

Le camping Taxo Les Pins a reçu d’inquiétantes menaces par téléphone. Il s’agissait d’un homme affirmant qu’« une bombe va exploser dans trois heures, Inch Allah ».

 

Les forces de sécurité ont immédiatement été prévenues. Au cœur de l’été, et dans un contexte anti-terroriste exacerbé, les autorités n’ont pris aucun risque face à ces menaces.

 

Environ 2 000 personnes ont été évacuées pendant trois ou quatre heures, le temps de faire les vérifications nécessaires. 70 gendarmes et la police municipale ont été mobilisés, selon France 3 Occitanie.

 

Les 500 bungalows ont été inspectés, à l’aide des 70 militaires, de démineurs de la sécurité civile de l’Hérault, et d’un chien renifleur transporté par hélicoptère depuis Montpellier (Hérault). D’après la station, une trentaine de personnes ont été victimes de légers malaises à cause de la chaleur. Tout le monde a finalement pu regagner son campement après 18  heures.

 

L’auteur a ensuite été identifié, interpellé et placé en garde à vue dans la soirée à Rouen. Il a été très vite placé en milieu spécialisé dans le cadre d’une hospitalisation sous contrainte, en raison de son état psychologique. D’après Europe 1, il aurait agi ainsi sur fond de conflit avec son ex-compagne et sa fille. Toutes deux étaient en vacances dans le camping Taxo Les Pins, alors, il aurait voulu gâcher leur séjour. Il encourt deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

 

 

 

Virginie Tsiao




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *