Bac 2018 : un taux de réussite de 89,7 %, en légère hausse à Toulouse

📁 Articles, Société, Une 🕔13 juillet 2018
Bac 2018 : un taux de réussite de 89,7 %, en légère hausse à Toulouse Illustration : Toulouse Infos

Bac 2018 : un taux de réussite de 89,7 %, en légère hausse à Toulouse
Illustration : Toulouse Infos

Le ministère de l’Éducation nationale a révélé qu’à l’issue des oraux de rattrapage près de 675 600 candidats ont décroché leur baccalauréat en France. Une statistique en légère hausse.

 

 

 

 

 

L’académie de Toulouse a annoncé les résultats définitifs ce jeudi matin. 89,7 % des candidats ont été reçus, un chiffre en hausse de 0,7 point par rapport à la session de 2017. Sur les 30 700 candidats qui se sont présentés, 27 524 ont été reçus. Ces oraux de rattrapage ont permis à 2 690 élèves supplémentaires de décrocher leur bac.

 

Dans le détail, le taux de réussite est de 92,8 % pour le bac général (+ 0,7 %), 90,3 % pour le bac technologique (-0,8 %) et 82,7 % pour le bac professionnel (+1,4 %). Pour l’académie de Toulouse en 2017, les taux de réussite s’élevaient à : 90,08 % pour le bac générale, 89,1 % pour le bac technologique et 82,74 % pour le bac professionnel.

 

Les trois départements qui ont obtenu le meilleur résultat, tous bacs confondus, dans l’académie de Toulouse sont l’Aveyron, la Haute-Garonne et le Gers. Seuls deux départements enregistrent des résultats moins bons en 2018 qu’en 2017 : le Lot et le Tarn-et-Garonne.

 

Pour l’édition 2018, le bac n’a pas connu de gros changements. La réforme de cet examen est prévue pour la session 2021 et sera « inaugurée » par les élèves actuellement en classe de troisième. L’examen ne comptera plus que quatre épreuves écrites : le français en première, deux épreuves dites de spécialité après les vacances de printemps en terminale, et la philo fin juin. Un grand oral, d’une durée de 20 minutes, se déroulera également fin juin.

 

 

 

 

Virginie Tsiao




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *