Ils voulaient appeler leur enfant « Jihad », la justice le renomme « Jahid »

📁 Articles, Société, Une 🕔16 avril 2018
Ils voulaient appeler leur enfant « Jihad », la justice le renomme « Jahid »

Ils voulaient appeler leur enfant « Jihad », la justice le renomme « Jahid »

Un couple avait décidé d’appeler son enfant « Jihad » à Toulouse. Après un signalement par la mairie au procureur de la République, le Tribunal de Grande Instance (TGI) oblige les parents à modifier le prénom.

 

 

 

 

 

En août 2017, un couple avait décidé d’appeler leur nouveau-né « Jihad ». Le service de l’état-civil, n’ayant pas le pouvoir de refuser un prénom, avait alors signalé les faits au Procureur de la République. Le prénom de « Jihad » signifie à l’origine « lutte », mais dans un contexte marqué par les attentats terroristes, ce choix avait été très mal perçu.

 

Sur les réseaux sociaux, les réactions d’internautes fusaient mais c’était à la justice de décider de la légalité de ce prénom en France. Le Parquet avait alors saisi le juge aux affaires familiales. Le verdict est tombé le 13 avril 2018 : par souci de répercussions sur l’enfant et conformément à L’article 57 du code civil, la justice toulousaine a renommé le petit garçon « Jahid ».

 

 

 

 

 

 

Kenza Gros Desormeaux




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *