Les salariés des sociétés Vinci Autoroutes en grève en Occitanie

📁 Articles, Société, Une 🕔23 février 2018
Les salariés des sociétés Vinci Autoroutes en grève en Occitanie cdr

Les salariés des sociétés Vinci Autoroutes en grève en Occitanie
cdr

Des préavis de grève ont été déposés par les organisations syndicales d’ASF, Escota et Cofiroute, pour la période du vendredi 23 au dimanche 25 février 2018.

 

 

 

 

Pendant ces trois jours de grève, le service devrait être assuré normalement. En Occitanie, cela concerne l’A.9, l’A.61, l’A.62, l’A.20, l’A.54, l’A.68, l’A.64 et l’A.66. Les salariés de Vinci Autoroutes demandent une augmentation générale de 50 € bruts par mois et une augmentation générale de 1,2 % du salaire brut mensuel. Selon les syndicats, cette proposition est « réaliste et justifiée ».

 

Grâce à la mobilisation des personnels non grévistes, la sécurité des conducteurs et la continuité du service autoroutier, notamment le passage et l’assistance au péage, seront assurés pendant ce week-end de vacances scolaires, nous indique Vinci Autoroute dans un communiqué de presse.

Des animations sont même prévues à l’attention des vacanciers, ce week-end, sur l’aire des Pyrénées (sur l’A64 entre Tarbes et Pau).

 

Les trois grandes sociétés de Vinci Autoroutes (ASF, Cofiroute et Escota) gèrent 4 422 km d’autoroutes, soit 45 % du réseau total en France. Près de 6 000 salariés travaillent pour ces filiales de Vinci. Pour rappel, les principaux exploitants d’autoroutes en France, dont Vinci, ont augmenté le prix des péages, jusqu’à 4 % sur les réseaux secondaires, depuis le 1er février.

 

 

 

 

Virginie Tsiao




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *