Accueil Articles Le rideau de fond de scène de Picasso, 50 ans d’histoire avec le musée des Abattoirs de Toulouse

Le rideau de fond de scène de Picasso, 50 ans d’histoire avec le musée des Abattoirs de Toulouse

Rideau de scène Picasso
Rideau de scène Picasso

Célèbre grâce à son créateur Pablo Picasso, le rideau de fond de scène que l’on peut admirer six mois par an au musée des Abattoirs, fête cette année le cinquantenaire de son lègue à la ville par l’artiste.

 

 

L’histoire qui unit Toulouse à cette monumentale œuvre d’art de 13,25 m x 8,30 m commence en 1965. Désireux de réaliser dans sa ville une manifestation culturelle d’ampleur, le maire de Toulouse de l’époque Louis Bazerque, fit appel à Denis Millau, alors directeur du musée des Augustins. Il lui commanda un événement qui ferait date dans la mémoire des toulousains, tout en retenant durant son cours les nombreux touristes amenés à transiter dans la ville avant de se rendre sur la Costa Brava.

 

Investi de cette mission d’importance, Denis Millau eut alors l’idée de réaliser une exposition sur Picasso, dont la thématique fut : « Picasso et le Théâtre ».

 

Séduit par l’originalité d’une manifestation qui mettait en lumière son travail en perspective avec un sujet, Picasso facilita le prêt des œuvres qui devaient illustrer cet événement dont le déroulement eut lieu de juin à septembre 1965 au musée des Augustins.

 

Après le succès de cette exposition, Picasso décida par amitié et par affection pour la ville de Toulouse (surnommée à l’époque « petite capitale de la République espagnole »), de léguer un rideau de fond de scène qu’il avait créé en 1936 : « La dépouille du Minotaure ».

 

Le génie du conservateur

Malgré la poussière, les traces d’humidité, les trous et les nombreuses déchirures qui souillaient la beauté du rideau de scène, Denis Millau pressentit dans ce geste et dans cette œuvre quelque chose d’unique qu’il lui fallait absolument mettre en valeur. Il décida alors que le rideau serait restauré en son temps, et proposa que soit mise en place une politique d’acquisition d’œuvres d’art contemporain afin de permettre à la ville de se constituer une collection.

 

Ainsi, concrétisation de cette volonté de faire de Toulouse un lieu propice à l’essor de l’art contemporain, après plus de trois décennies les anciens abattoirs furent retenus pour être restaurés et transformés en musée d’art moderne et contemporain. Ouvert en juin 2000, le musée regroupe aujourd’hui toute une série de collections des années 1950 à nos jours. Les œuvres qui y sont exposées sont d’artistes régionaux et internationaux, et ont été principalement prêtées, données ou léguées.

 

Pour découvrir tous les secrets de ce lieu unique, vous pouvez participer aux prochaines visites guidées le mercredi 2 septembre à 14h30 et le samedi 5 septembre à 12h45 et 15h.

 

Musée d’Art Moderne et Contemporain

 

76, Allée Charles de Fitte – 31300 Toulouse

Bruno Samé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici