Accueil Articles Matt Wilson et Romualdas Rakauskas au Château d’Eau de Toulouse

Matt Wilson et Romualdas Rakauskas au Château d’Eau de Toulouse

matt wilson
Cmatt wilson

Après avoir exposée les œuvres de Gregg Ellis et de Françoise Nuñez en mai et juin dernier, la galerie d’art du Château d’Eau présente depuis le 1er juillet, une exposition de Matt Wilson et de Romualdas Rakauskas. Artistes renommés dans l’art de la photographie, ils soumettent à notre perception, des images aux reflets emplis de sensibilité, aux accents poétiques, dans un cadre où, le temps perd toute emprise au bénéfice de la contemplation.

 

 

Fondé par le photographe toulousain Jean Dieuzaide en 1974, le Pôle photographie de Toulouse, dont la renommée mondiale n’est plus à faire, poursuit sa mission de service culturel : « Il y a, à peu près, huit expositions par an. Chacune dure entre six et huit semaines, et en ce moment, c’est l’exposition d’été », nous indique, Laurence Mellies, chargée de communication au Château d’Eau.

 

Les toulousains et visiteurs de passage, pourront en effet découvrir jusqu’au 6 septembre 2015, le travail artistique de ces deux photographes prestigieux, chacun livrant à sa manière, et selon ses techniques, une vision d’un monde, faite de sensibilité, de douceur, et de poésie.

 

La Lituanie de Romualdas Rakauskas

Membre de l’Union Lituanienne des photographes d’Art, Romualdas Rakauskas, nous propose une ballade en noir et blanc, dans une nature délicate et joyeuse. Chacune des photographies présentées, exprime et fait découvrir un bout de Lituanie, pays qu’il définit comme « incroyablement beau et riche ».

 

Véritables métaphores poétiques, cette collection intitulée « Tendresse et floraison », livre une large palette d’instants de vies, autour desquels, les arbres en floraison se déclinent dans des nuances de noir, de gris, et de blanc. La variété des œuvres présentées sont autant d’expressions affichées : une enfance joyeuse dans les rues de Vilnius en 1963, à proximité de laquelle, il redonne vie à un guitariste longiligne, au visage émacié, semblant marcher à grand pas dans un quartier de Kaunas en 1968.

 

Le carnet de voyage de Matt Wilson

Témoignage de ses divers voyages à travers le monde entre 2002 et 2015, Matt Wilson, né en 1969, au Royaume-Unis, nous offre de capter ses rêves et ses émotions. De ses rencontres, aux lieux qu’il a visités, en passant par les moments qu’il a partagés, il nous invite à entrer dans un univers où règne l’intemporalité.

 

Sous la forme de petits tirages en couleurs, il nous oblige à nous rapprocher pour mieux regarder. Mieux disposer à se laisser porter, le spectateur peut alors accueillir l’intimité des images, être séduit par la sensualité des couleurs, et rêver au contact de ces instantanés dévoilés. Les photographies, entraînent alors le nouveau voyageur sur des routes du monde, en lui faisant découvrir des lieux chargés d’histoires personnelles. En couleur, mais surtout en noir et blanc, les personnages sont ancrés dans leur époque. Ils sont enfin sublimés par le grain très présent, donnant ainsi à l’image un aspect sensuel et mélancolique, ou l’intime se mêle à l’expression artistique.

 

À découvrir jusqu’au 6 septembre 2015, Matt Wilson et Romualdas Rakausas, nous invitent à pénétrer dans deux univers autour desquels, l’art de la photographie représente le monde.

 

 

Bruno Samé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici