Accueil Articles Des actions « coup de poing » à la préfecture et au tribunal contre l’ordonnance pour l’accessibilité des lieux publics.

Des actions « coup de poing » à la préfecture et au tribunal contre l’ordonnance pour l’accessibilité des lieux publics.

manifestants devant la préfecture photo : toulouse infos
manifestants devant la préfecture
photo : toulouse infos

28 associations de la région Midi-Pyrénées  ont répondu mercredi à l’appel national des associations qui œuvrent  au quotidien pour l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite suite à l’Ordonnance, votée en septembre dernier à l’Assemblée, qui permet aux établissements recevant du public (ERP) de rallonger jusqu’à neuf ans les délais d’aménagements.

 

Rassemblées depuis midi place Saint Etienne à Toulouse, plus de cent personnes étaient présentes pour le point d’expression avant d’entamer un cortège jusqu’à la préfecture. « Nous ne voulons pas nous en prendre à la préfecture mais plutôt au gouvernement, à Valls et Hollande, qu’ils se préoccupent enfin de nos vies », a affirmé Odile Morin présidente de l’association Handi-Social et représentante départementale de l’Association des Paralysés de France. Munis de casseroles et boites de conserves pour se faire entendre les manifestants ont rejoint la préfecture,  là où une délégation de douze personnes, ayant demandé une entrevue avec le préfet, était à l’intérieur. Peu avant quinze heures, plus personne n’était autorisé à entrer dans l’établissement. Une autre délégation était en même temps enchainée au Palais de justice. Les deux délégations ont été reçues par le directeur de cabinet du préfet et par le président du tribunal de grande instance.

 

Respecter la loi de 2005

Ils demandent que l’esprit de la loi de 2005 soit respecté, que les délais accordés soient ramenés à trois ans, que les normes minimales soient ramenées à trois ans également et que des sanctions fortes soient prévues à l’encontre de ceux qui ne les respectent pas. Les nombreuses associations mobilisées sont en contact avec les sénateurs pour tenter de faire barrage à cette ordonnance soumise au vote le 2 juin prochain et qui est « une honte ! Un mépris à l’égard de tous ceux et celles qui ont besoin aujourd’hui de ces aménagements pour simplement vivre. C’est un bras d’honneur à tous ceux et celles qui arrivent à un âge où les déplacements se font plus difficiles alors que de toute part, on nous annonce un vieillissement de la population », rappelle le tract distribué par des bénévoles déterminés.

 

 

Anna An Duigou

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici