Accueil Articles Télé Toulouse : « Les salariés s'inquiètent de l'intérêt de TV Sud et de TV Bayonne »

Télé Toulouse : « Les salariés s’inquiètent de l’intérêt de TV Sud et de TV Bayonne »

tlt jri
crédit photo tlt

Alors que la chaîne toulousaine sera fixée prochainement sur son avenir, d’éventuels repreneurs pourraient se positionner si la liquidation judiciaire était prononcée par le tribunal de commerce. Avec une dette totale de 1, 2 millions d’euros les repreneurs pourraient s’éviter ainsi un rachat du passif .

 

Selon nos informations le profil de nouveaux actionnaires aux côtés des collectivités locales et régionales, de la dépêche du midi, du TFC et du stade toulousain fait déjà débat au sein de la rédaction de la télé toulousaine. En majorité les salariés ne verraient pas d’un bon œil l’intérêt que portent TV Sud voire TV Bayonne à la chaîne historique de la ville rose. «  D’après ce qu’on en sait les dirigeants de TV Sud et TV Bayonne seraient intéressés pour entrer dans l’actionnariat, le problème c’est qu’ils ont pour habitude de réduire les effectifs de manière assez importantes quand ils reprennent une télé et nous ne voulons pas fonctionner en sous-effectif », nous confie un salarié. Basés du côté de Nîmes et de Montpellier pour TV Sud et du côté de Bayonne et en Sud -Aquitaine pour TV Bayonne, ces deux potentiels repreneurs ne font pas vraiment l’unanimité chez les toulousains. « On pense aussi qu’à terme leurs dirigeants forts d’un réseau qui couvrirait une grosse partie du Sud des télés locales pourraient alors avoir envie de revendre les chaînes et faire une plus -value avec TLT », s’inquiète ce salarié.

 

La rédaction contre-attaque

Pour se faire entendre par leurs actionnaires et envisager un avenir pérenne les échanges fusent à l’intérieur de la rédaction sur le futur positionnement de la chaîne. «  Depuis quelque temps nous nous sommes écartés de l’info locale en traitant parfois des sujets nationaux du coup certains pensent qu’il faudrait revenir à notre essence première et se recentrer sur Toulouse, nous avons des idées mais à vrai dire nous manquons de moyens  », termine le salarié.

 

Pierre jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. Le maire de Toulouse l’a dit lors du dernier conseil municipal: il y a un problème de modèle à TLT.
    Or TVSUD ou TVPI c’est le même modèle que TLT: des actionnaires privés qui n’investissent pas un sou et qui n’apportent aucune idée mais qui prétendent à un financement public sans jamais consentir à s’inscrire dans une mission de service public.
    En juin l’an dernier TVSUD menaçait de fermer ses portes faute d’avoir perçu un versement lié à un contrat passé avec la Région Languedoc. Ils signifiaient ainsi être totalement dépendants de l’argent public. Moins d’un mois plus tard leur PDG candidatait pour reprendre LCI, rien que ça… Allez voir sur société.com ce qu’est cette boite. TLT a mis beaucoup plus de temps que TV SUD pour accumuler autant de pertes.
    Les gens de Toulouse devraient plutôt regarder ce qui est arrivé à Nantes; où finalement c’est le modèle d’une TV associative de service public qui a tiré son épingle du jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici