Accueil Articles Drive fermier : une boutique virtuelle pour consommer 100% local

Drive fermier : une boutique virtuelle pour consommer 100% local

Drive fermier
Site internet du premier Drive fermier de la région. Photo / CTDR

Le premier « Drive fermier » de la région a été inauguré en fin de semaine à la Chambre d’Agriculture de Haute-Garonne. Composée des produits de 42 producteurs, cette boutique virtuelle va permettre de mettre en contact les agriculteurs et les consommateurs.

 

À l’heure où les intermédiaires sont régulièrement montrés du doigt pour expliquer le prix des produits frais et la trop faible marge des agriculteurs, 42 d’entre eux ont lancé en fin de semaine dernière, une boutique virtuelle. « Notre initiative va rapprocher le milieu de l’agriculture avec le milieu urbain », explique Christophe Étienne, apiculteur, et un des producteurs initiateurs du projet Drive Fermier. Fruits et légumes, foie gras, fromage, viande, miel, « tous les produits sont de qualités et issus de fermes de la région ». Chaque vendredi, les consommateurs peuvent venir récupérer leur commande et rencontrer les agriculteurs directement dans un des deux points de retrait de Toulouse. « Nous avons eu 63 commandes pour cette première semaine » détaille Gaëlle Gousse, salariée du Drive. « C’est très encourageant pour un début ». Depuis l’ouverture du site, le 4 septembre dernier, « il y a eu 250 inscriptions ». « L’objectif est de franchir les 100 paniers pour la semaine à venir. Le Drive fermier va se développer très rapidement, surtout que c’est le premier dans la région ». Cristelle et Nathalie, deux consommatrices qui viennent chercher leur panier, ont justement « opté pour cette démarche afin de favoriser le réseau ». Elles acceptent de payer « un peu plus cher pour bénéficier de produits de qualité ».

 

« Rendre accessible un maximum de produits de la région »

« Le nombre de producteurs va bien sûr augmenter », explique Christophe Étienne, « et cela va donner plus de choix au consommateur, et donc en attirer plus ». L’arrivée d’une concurrence au sein du site va « le dynamiser davantage ». « Surtout que si un producteur adhère au Drive fermier, il va gagner en notoriété quoiqu’il arrive ». À l’instar du premier et du plus grand Drive fermier de France, qui se situe en Gironde, Christophe Étienne « espère bien que le projet va pouvoir se développer et rendre accessible un maximum de produits de la région ». La grande partie des producteurs associés sont situés dans le département, mais une dizaine d’entre eux se trouvent en Ariège, en Aveyron, en Hautes-Pyrénées et dans le Tarn pour « fournir des produits qui ne se trouvent pas ou peu chez nous », termine Christophe Étienne.

 

Article de Nicolas Drusian

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici