Accueil Articles Des aventuriers pyrénéens sur les traces d’un papillon géant

Des aventuriers pyrénéens sur les traces d’un papillon géant

Jean-Marc SOR sur la piste de l'Ornithoptère Croesus
De gauche à droite : Christian Boy, Jean-Marc Sor, Gilbert Murat. Photo / CTDR

Après 30 années de recherches et une première expédition de repérage en 2013, une équipe de naturalistes pyrénéens va partir le 10 septembre prochain et ramener, pour la première fois au monde, les premières images de ce papillon mythique dans son milieu naturel. Un documentaire de 52 minutes va retracer leur « aventure » à travers les montagnes et la jungle impénétrable, jusqu’à tomber sur le fameux papillon géant.

 

Du 10 au 29 septembre prochain, une équipe de naturalistes pyrénéens, menée par Jean-Marc Sor, président de l’association Pyrénées Entomologie, s’envole pour l’île de Bacan, en Indonésie, à la rencontre de l’un des plus grands et des plus beaux papillons du monde nommé l’Ornithoptère Croesus. Déjà approché par l’équipe de Jean-Marc Sor en 2013, il n’existe pourtant aucune vidéo du papillon. « Il était là, devant nos yeux, et on ne savait pas s’il fallait prendre le matériel pour le filmer ou s’il fallait juste rester là à le contempler », se souvient le président de l’association Pyrénées Entomologie qui repart mercredi pour enfin capturer en image le rarissime papillon. En effet, grâce à un partenariat avec Gulliver Productions et France 3 Midi-Pyrénées, un documentaire de 52 minutes va être tourné sur place. « Du coup, le travail là-bas sera aussi scénaristique », explique Jean-Marc Sor qui compte sortir le film « au mieux à la fin de l’année ».

Composée de deux Indonésiens et de huit Européens, l’expédition est également soutenue par le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse. « C’est une belle opération Toulousaine qui va rendre hommage à Alfred Russel Wallace, le naturaliste anglais qui a découvert en premier l’Ornithoptère Croesus, en 1859 », se réjouit Francis Duranthon. Wallace, dont les récits ont « bercé » Jean-Marc Sor qui souhaite être « le premier à ramener des images de l’Ornithoptère Croesus ».

 

Périple ou péril ?

« Le papillon est grand comme une assiette à dessert », illustre Jean-Marc Sor qui se souvient des difficultés rencontrées pour se rendre dans son « sanctuaire ». En effet, tel Indiana Jones, l’aventurier devra se méfier « des crocodiles longs de six à sept mètres », des « serpents volants potentiellement venimeux », ou encore les villages de « coupeurs de têtes ». « Tout cela apparaitra normalement dans le documentaire » promet le l’entomologiste pour qui ce papillon géant de couleur fluo et doré est « un vrai trésor » qui lui permettra d’étayer une toute nouvelle théorie philosophique : la théorie de l’évolution des espèces, co-écrite avec Charles Darwin et qui « changera à jamais la place de notre existence dans l’Univers ».

 

Article de Nicolas Drusian

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici