Musée Georges Labit : un voyage en Extrême-Orient à Toulouse

📁 Musées 🕔23 août 2013

Musée Georges Labit Etabli dans un pavillon mauresque du XIXème siècle construit à cet effet, le musée d’art asiatique et égyptien Georges Labit couvre près de 3 millénaires d’histoire.

 

L’aventurier et collectionneur toulousain Georges Labit (1862-1899) a inauguré en 1893 un musée dédié aux arts asiatiques, traduisant sa passion pour les pays d’Extrême-Orient. Les objets rapportés de ses différents voyages ont constitué l’essentiel des collections à l’origine. Celles-ci se sont enrichies au fil des années, notamment grâce aux dépôts du Musée national des Arts asiatiques Guimet, et des antiquités égyptiennes et coptes du musée Saint-Raymond. De belles pièces d’art oriental (terres cuites chinoises, masques, armures de samouraïs, objets de culte tibétains…) ornent le musée sur deux niveaux. Cet endroit expose également la momie d’une jeune femme égyptienne, à la datation controversée, et de très beaux sarcophages. Une collection unique et de grande valeur historique qui raconte plus de 3000 ans d’histoire asiatique (Inde, Cambodge, Thaïlande, Indonésie, Tibet, Népal, Chine et Japon).

 

Un exotisme méditerranéen insolite

L’intérêt du musée ne se limite pas aux collections présentées. Le bâtiment lui-même, inauguré en 1893, détone fortement dans l’architecture toulousaine. Il fut construit à la mode des villas orientales de l’époque pour recevoir les objets rapportés par Georges Labit. Dôme, arcades en plein-cintre, éléments décoratifs en céramiques et verrière dans la partie centrale donnent un style néo-mauresque élégant et raffiné. Enserré dans un jardin aux plantes exotiques, il incite déjà aux voyages lointains. Une bibliothèque attenante permet également aux visiteurs de poursuivre cette excursion en Extrême-Orient à travers un riche fonds documentaire couvrant les thèmes proposés par les collections.

Ce pavillon mauresque au charme suranné est le second musée d’art asiatique en France après le Musée Guimet, prouvant la qualité historique et esthétique de ses collections.

Didier Marinesque

 

Musée Georges Labit

17 rue du Japon, 31 400 Toulouse

Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *