Toulouse : Les secrets du quai de la Daurade

📁 Toulouse en questions 🕔17 juin 2014

Quartier de la Daurade à ToulouseDepuis le Moyen Age, le port de la Daurade a servi au commerce local. Trait d’union entre le fleuve et le Canal du Midi, il était le lieu où se côtoyaient tous les métiers d’eau et toutes les embarcations. Retour sur quelques anecdotes qui vous feront voir la Daurade autrement.

 

La Garonne, trouve son origine dans l’occitan et se traduit par « qui porte la pierre ». Le canal du midi servait à l’époque au transport de ce matériau qu’on ne trouvait pas dans la ville, et qui venait des Pyrénées. Sur les quais de la Daurade, la guide touristique toulousaine, Meritxelle Boldello Solé révèle les curiosités de cet endroit magique et adoré des toulousains. « Le glacier qui se trouve à cet endroit est en fait une ancienne morgue. C’est ici qu’à l’époque les corps des noyés étaient amenés » raconte t-elle. « On exposait les corps pour que la famille vienne les reconnaître et on versait un filet d’eau sur le mort pour éviter les odeurs oppressantes de la décomposition » continue t-elle. Le nom du glacier n’est pas sans signification non plus. « Les pêcheurs de sables », était un métier qui n’existe plus aujourd’hui mais très utile au moment du développement de la ville. « Ils partaient à deux sur une barque, l’un maintenait le bateau et l’autre ratissait le sable. En le mélangeant à la chaux il permettait d’obtenir le ciment qui maintien les briques entre elle » confie la guide touristique.

Sur les murets, il peut être observé des trous, où sont attachées des chaînes. Face aux grandes crues et à la violence de la Garonne, les bateaux des pêcheurs puis les bateaux lavoirs, présent sur les quais jusqu’en 1950 environ, étaient attachés pour éviter qu’ils soient emportés.

 

Mais pourquoi le pont neuf ?

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, le Pont Neuf est le plus vieux pont de Toulouse… Son édification a débuté en 1544, pour terminer en 1632. Il a été construit pour permettre aux marchands de circuler, car le pont vieux, détruit lors d’une crue, étaient souvent impraticable à cause des multitudes de commerces qui s’étaient installés. Sa solidité – il est composé de briques et de pierres – lui a permis de résister aux divers assauts du fleuve, qui ont eu raison de ses prédécesseurs. Etant un pont nouveau, il a tout simplement été appelé « le pont neuf ».

 

Article de Marine Astor

Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *