Vanessa Batut, une toulousaine en avant-garde des tendances

📁 Portraits 🕔29 novembre 2012

Vanessa Batut fait sans doute le métier dont rêve toutes les jeunes filles

Vanessa Batut fait sans doute le métier dont rêve toutes les jeunes filles…voire les moins jeunes. Au cœur des tendances de demain, la toulousaine travaille pour un bureau de style à Paris. Retour sur son parcours.

 

Vanessa Batut est née à Castres, mais elle a passé toute son enfance à Toulouse. Depuis petite, Vanessa sait ce qu’elle veut faire, « j’ai eu un flash à 8 ans devant une émission de stylisme à la télévision » raconte t-elle. Par la suite, son parcours est un peu atypique car « mes parents espéraient que j’allais changé d’avis ». Si Vanessa n’a pas commencé ses études supérieures par le stylisme, elle a tout de même fait les Beaux arts de Toulouse. Elle obtient dans un même temps une licence d’arts plastiques, puis une maîtrise d’arts appliqués. Elle finira son cursus à Lyon, où elle décroche son DESS mode et création. Une filière où les débouchés sont rares, mais la jeune toulousaine ne s’est pas découragée, « pour moi ce métier était l’occasion de rendre le quotidien léger ».

 

Elle commence sa carrière professionnelle aux Galeries Lafayette, où elle fait ses armes au bureau de création, puis au merchandising.  Aujourd’hui, cela fait 10 ans que Vanessa Batut a intégré Trend union à Paris, un des 10 bureaux de style au monde.

L’entreprise édite tous les six mois un cahier de tendances qui s’adresse à de nombreux secteurs,  comme la mode, le design, l’architecture, l’industrie automobile, ou encore la décoration. Trend union publie également trois revues, dont « Bloom », le magazine des tendances végétales. Le rôle de Vanessa Batut, « chapeauter » ces éditions.

Comment découvre t-on les nouvelles tendances ? « On s’inspire des idées émergentes, que ce soit dans les expositions d’arts ou dans les écoles de design par exemple. On invente rien, tout est là. Notre travail c’est de décrypter et d’analyser ces nouveaux courants qui feront les tendances de demain ».

Actuellement, on constate un retour vers la nature, « je peux d’ores et déjà vous dire que c’est bientôt la fin du polyester » confie Vanessa Batut en avant première.

Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *