Marie-Laure Fages : dans les rouages de la politique

📁 Portraits 🕔29 août 2011

Marie-Laure FagesL’Arsenal aime parier sur l’avenir. L’UT1 a choisi de faire confiance à ses jeunes universitaires en science politique et droit. Marie-Laure Fages a ainsi été élue vice-présidente d’une toute nouvelle commission de jeunes chercheurs. Portrait

 

Via une toute nouvelle commission créée par l’Association française de droit constitutionnel, Toulouse se lie à la Sorbonne pour mettre en commun les cerveaux des jeunes chercheurs. Le gardien de ces cerveaux ? Un « Cerbère à deux têtes » composé des doctorants Jean-Philippe Derosier à la Sorbonne et de Marie-Laure Fages ici même.

 

La jeune vice-présidente élue à la commission n’en est pas à son premier poste à responsabilité, puisqu’elle a été l’attachée de presse de Pierre Cohen durant sa campagne municipale. Marie-Laure s’est engagée auprès du futur maire alors qu’elle avait entamé sa thèse sur « l’évolution de la structure des partis politiques ». La multi-diplômée en droit savait ce qu’elle voulait en 2008, et rien ne valait alors l’expérience, la vision en interne du fonctionnement de l’animal politique. « J’ai prévenu Pierre Esplugas, qui dirige ma thèse, que celle-ci n’avancerait pas d’une ligne pendant les 4 mois que j’ai passé dans ce milieu. »

 

L’occasion était trop belle et rare pour ne pas être exploitée. Carte blanche était donc donnée à celle qui devint l’attachée de presse du candidat. Il faut dire que l’universitaire n’est pas du genre à préférer la théorie à la pratique : « Ce qui me motive, ce sont les échanges, les rencontres. Je suis toujours dans une logique d’ouverture. ». Au fur et à mesure que les mots lui viennent, son sourire s’élargit. Cette recherche de lien social et la volonté d’apprendre au contact des gens d’expérience est un moteur qu’on ne retrouve pas chez les habitués des textes de lois. Selon elle, ce caractère lui viendrait de son fief du pays basque lieu de ressource et d’inspiration.

Walid Hamadi


Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *