Six mois de prison avec sursis pour le policier qui avait abattu un collègue lors d’un exercice à Francazal

📁 Articles, Société, Une 🕔13 février 2018
Six mois de prison avec sursis pour le policier qui avait abattu un collègue lors d’un exercice à Francazal

Six mois de prison avec sursis pour le policier qui avait abattu un collègue lors d’un exercice à Francazal

Le policier qui tué un de ses collègues lors d’un exercice sur la base de Francazal en octobre dernier a été jugé et devant la justice, il a reconnu avoir commis une erreur. La veuve de la victime a demandé qu’il ne soit pas condamné. Finalement le policier de la BRI a écopé de 6 mois de prison avec sursis.

 

 

 

 

 

Pour rappel, le 11 octobre 2017 lors d’un entrainement de la BRI ( Brigade Régionale d’Intervention) un fonctionnaire a tiré sur son collègue pensant qu’il ne tirait pas à balles réelles.

 

Avant un entraînement dans des locaux désaffectés de l’ancienne base militaire de Francazal , où il s’agissait de simuler la neutralisation d’un terroriste, un policier a enlevé le chargeur de son arme mais a oublié une balle dans le canon. Au moment de l’action, la balle qu’il a tiré sur son collègue qui jouait le rôle du terroriste, était bien réelle.

 

Romain Lemelle, 46 ans, du BRI de Starsbourg a pris une balle de 9 mm en plein coeur.

 

 

 

 

Pierre-Jean Gonzalez




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *