La LGV Bordeaux-Toulouse « prioritaire » mais reportée à l’horizon 2030

📁 Articles, Economie, Une 🕔02 février 2018
La LGV Bordeaux-Toulouse « prioritaire » mais reportée à l'horizon 2030 Photo : Lydie Lecarpentier - Région Occitanie

La LGV Bordeaux-Toulouse « prioritaire » mais reportée à l’horizon 2030
Photo : Lydie Lecarpentier – Région Occitanie

La nouvelle est tombée ce jeudi 1er février. Le projet de la LGV Bordeaux-Toulouse est en bonne voie. La nouvelle ligne à grande vitesse qui doit relier Toulouse à Bordeaux a été jugée «prioritaire» dans les conclusions du rapport du Conseil d’orientation des infrastructures. Le gouvernement devrait suivre les conclusions du rapport Duron, remis hier mais prévoit un report de 4 à 5 ans. Ce qui repousse une mise en service à 2029 ou 2030.

 

 

 

 

Les élus locaux et régionaux veulent mettre la pression sur le chef de l’État et sur le gouvernement pour que ce délai soit ramené à une date plus proche que celle qui était prévue jusqu’à présent. «Le projet est sauvé», s’est réjouit Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse. Il a confirmé la mise en place de la ligne à grande vitesse entre les deux villes, tout en critiquant le «saucissonnage» du projet. « Aucun tronçonnage ne sera toléré ». Pour Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, « la situation n’est pas satisfaisante ».

 

La ministre des Transports Élisabeth Borne doit annoncer ses choix à la fin du mois. Un calendrier de réalisation de tous ces projets doit être inscrit dans une loi d’orientation des mobilités, promise pour avril. Le projet de LGV vise à mettre Toulouse à un peu plus de trois heures de Paris contre 4h20 actuellement, depuis l’ouverture récente de la LGV Paris-Bordeaux.

 

 

 

 

 

 

Virginie Tsiao




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *