Investir dans l’immobilier sans acheter une maison ? C’est possible

📁 Articles, Immobilier, Une 🕔06 décembre 2017
Investir dans l’immobilier sans acheter une maison ? C’est possible dr

Investir dans l’immobilier sans acheter une maison ? C’est possible
dr

L’immobilier peut être très lucratif mais vous avez besoin d’un capital important pour débuter. C’est le défi majeur de tous ceux qui désirent se lancer dans l’immobilier. Cela étant dit, si vous n’avez pas des centaines de milliers d’euros à dépenser, il existe d’autres options pour investir dans l’immobilier sans réellement acheter une maison.

 

 

 

Investir dans une FPI :
Une FPI, ou fiducie de placement immobilier, est une société qui possède et gère des biens immobiliers et des actifs connexes, tels que des hypothèques ou des obligations hypothécaires. La majorité des revenus et des actifs d’un FPI doit être liée à l’immobilier.

Les FPI ne sont pas simplement des sociétés qui possèdent des biens immobiliers. Ce sont des entreprises qui fournissent des fonds à leurs investisseurs. Si vous investissez dans une fiducie, avec un réinvestissement des dividendes, vous pouvez accroître votre portfolio.

 

Investir dans une société immobilière :
De nombreuses entreprises possèdent et gèrent des biens immobiliers qui ne sont pas structurés en tant que fiducie. Vous pouvez investir sur ces compagnies en ouvrant un compte CFD. Les CFD ou contrats sur la différence sont des dérivés financiers qui vous permettent de spéculer sur la hausse ou la baisse de toute action (l’immobilier y compris).
Comme pour tout investissement individuel, vous devez bien vous informer avant de prendre une décision d’investissement.

 

Investir dans la construction :
Investir dans l’immobilier ne consiste pas seulement à acheter et à profiter des entreprises existantes. C’est toute une industrie de constructeurs d’habitations chargés de développer de nouveaux quartiers dans les régions métropolitaines en croissance. Ces entreprises peuvent être impliquées dans plusieurs aspects du processus de construction.

Lors de l’évaluation des constructeurs, vérifiez tous les aspects de l’entreprise. Demandez-vous si la société se concentre sur une région dont le rendement immobilier est médiocre, sur quel type de logement la compagnie se concentre et comparez avec attention les tendances.

Notez cependant que la performance du constructeur peut être fortement corrélée à l’économie. Lorsque la croissance de l’emploi est forte, les gens veulent acheter de nouvelles maisons. Lorsque l’économie stagne, les ventes de maisons neuves ont tendance à baisser.

 

Investir dans un fonds commun de placement immobilier :
L’un des obstacles les plus difficiles dans l’investissement immobilier est la diversification. En tant qu’investisseur sur le marché boursier, il n’est pas difficile de trouver un investissement diversifié. Les actions de nombreuses sociétés se négocient à un prix par action suffisamment bas pour atteindre une diversification à un prix raisonnable grâce à la planification. L’immobilier est un peu différent.

Dans l’immobilier, un seul actif coûte généralement bien dans la gamme à six chiffres. Peu de titres atteignent le niveau des trois chiffres.

Pour obtenir une diversification dans ce secteur, les investisseurs peuvent se tourner vers les fonds communs de placement axés sur l’immobilier, les fonds indiciels et les FNB. Certains fonds immobiliers fonctionnent comme un fonds commun de placement traditionnel, principalement investi dans des actions immobilières. D’autres se concentrent sur les REIT ou même les achats directs de biens immobiliers. Votre choix dépend juste de votre disponibilité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *