Etymôn, les orfèvres du co-working et de l’accompagnement à la création d’activités en économie sociale et solidaire

📁 Articles, Entreprises 🕔02 janvier 2017

etymon co workingNichée dans le local du « 36 » l’association Etymôn est devenue une orfèvre du co-working sur Toulouse. Particuliers et entreprises font de plus en plus appel à cette structure… Une solution pour s’éviter des frais de locaux souvent élevés dans la ville rose.

 

 

« Notre cœur de métier c’est l’accompagnement à la création d’activités en économie sociale et solidaire et dans ce cadre-là on a souhaité mettre à disposition des entrepreneurs un espace de co-working. Ce concept leur donne une alternative au démarrage avant d’avoir par exemple leurs propres locaux », explique Agnès Bonnet coordonnatrice chez Etymôn. Ce concept en plein développement pallie à des difficultés pour les structures comme celle de générer rapidement un chiffre d’affaires. Le co-working permet aussi à des structures qui sont éloignées d’offrir de bonnes conditions à leurs salariés qui pratiquent le télé travail. « Un salarié toulousain qui a son siège basé à Carcassonne peut faire 3 jours au siège et 3 jours de co-working à Etymôn », détaille Agnès Bonnet. Etymôn propose un pass commun avec la Cantine et la Serre, une mutualisation qui permet aux entrepreneurs de travailler sur plusieurs lieux selon leur convenance. Le tarif du co-working est de 45 Euros pour 10 créneaux, un créneau correspond à une demi-journée à prendre soit le matin soit dans l’après-midi. « Notre particularité au local du 36 c’est qu’en plus du pass classique, les structures qui sont adhérentes d’Etymôn peuvent également réserver le lieu en soirée ou le week-end ». Une séance de rattrapage pour les couche-tard qui sied particulièrement bien à Oulupo, une association sur la thématique du jeu qui privatise 2 fois par mois le local en soirée.

 

Une bonne dose d’expérience

Investie au départ dans le réseau d’entrepreneurs de l’économie solidaire Etymôn fort de cette expérience propose du co-working à des entreprises aux profils divers. « On accueille entre autres Chercheurs d’autres, une association culturelle toulousaine qui n’a pas de bureau, Concordia qui propose des chantiers internationaux pour les jeunes basés sur tout le territoire ou encore Humus et associés spécialisés dans le compostage, ces derniers ont des locaux en dehors de Toulouse et ils mixent avec ici », termine la coordinatrice d’Etymôn.

 

 

Etymôn : 36 Rue Bernard Mulé
05 61 80 27 82
http://www.etymon.fr/
contact@etymon.fr

Pierre Jean Gonzalez




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *